Lever les voiles de l’Illusion: les réseaux sociaux

Préambule. Il n’y a pas un seul voile à lever mais bien plusieurs. A l’image des couches d’oignons successives. Ces voiles se trouvent à la fois à l’intérieur de nous et à l’extérieur de nous. L’éveil spirituel ne consiste pas tant à s’élever qu’à ouvrir les yeux et à démonter de nombreux mécanismes qui participent au(x) voile(s) de l’Illusion et donc à l’énergie de l’Ombre. Et par la même à se demander ce qui participe ou pas à la Pure Lumière (expression reprise à Nathalie Ebner et qui me parle beaucoup pour l’instant).

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur réseaux sociaux.

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Il y a quelques temps, j’ai publié un post sur mon compte Instagram qui disait ceci:

JE PENSE A VOUS 💜💜 Mes chers terriens, je suis peu présente sur les réseaux sociaux en ce moment. Pour plusieurs raisons…. Premièrement je n’estime pas que les réseaux sociaux soient un endroit très sain. Pour y être vu, il faut appliquer des méthodes bien éloignées de la pure lumière et de ce que j’estime être un véritable éveil spirituel. Méthodes que je ne veux pas appliquer par respect pour vous et pour moi. Vous rendre dépendants de mes posts serait évidemment de la manipulation et du non-respect. Ensuite, j’essaie de trouver la voie du milieu entre une vie slow qui respecte les véritables besoins des humains que nous sommes et la mise en action des nombreux projets qui naissent en moi (accompagnements privés et gratuits, rédaction d’articles et d’ebook, recherches diverses…). Enfin, parce que moi aussi je suis en chemin – comme tout le monde l’est et le sera toute sa vie -, j’ai décidé de suivre plusieurs programmes et ateliers jusqu’à la fin de cette année avec des personnes de qualité qui ont des choses concrètes à m’apprendre et à me transmettre. Afin de grandir, d’incarner, de transmettre, de vous accompagner encore mieux. 💜💜 Hautes et belles énergies à vous. De nos Flammes Jumelles,

https://www.instagram.com/p/CF4R4xGBtgn/

Depuis, je n’ai plus rien publié, je me sentais également bloquée tant dans la rédaction de posts que d’articles. Malgré des dizaines de sujets en attente, je n’arrivais pas à avancer. Alors je me suis arrêtée et j’ai réfléchi pour trouver ce qui me bloquait réellement. En fait, je ne peux tout simplement pas avancer dans mes activités et prises de parole publiques sans poser clairement ce que je pense et ce que je ressens face à certains comportements malheureusement courants voire “normaux” sur les réseaux sociaux. Face à ce voile, je me sens en désalignement profond, je ne veux pas le nourrir en acceptant de “subir”, d’agir comme je serais censée le faire pour “plaire” et pour prendre ma place dans le “game”.

Je vais donc vous exposer ici le plus clairement possible, de manière non exhaustive, ce que j’estime être des comportements qui éloignent tant les expéditeurs que les destinataires de la “Pure Lumière. Il n’est cependant pas question de pointer du doigt des personnes en particulier. C’est un système que je pointe, une matrice et non pas des individus. Les réseaux sociaux n’ont pas que des aspects négatifs, loin de là, l’authenticité pourrait y avoir plus de place. Je prône le rassemblement et non pas la division, que ceci soit clair.

Provoquer des addictions

Les réseaux sociaux sont déjà conçus à la base pour provoquer chez les utilisateurs des comportements addictifs. Je vous invite à vous renseigner sur le sujet, vous trouverez pléthore d’articles et de vidéos sur le net. Et si vous êtes abonnés à Netflix, vous pouvez regarder le récent documentaire “Derrière nos écrans de fumée”. Ajoutez par dessus ça des techniques marketing faites elles aussi pour vous rendre dépendants et captifs et imaginez les dégâts… Non seulement vous devenez accro à certaines choses sans vous en rendre compte mais en plus vous perdez du temps (si si) à scroller et à attendre des publications récurrentes qui ne sont pas forcément là pour vous aider à grandir, à découvrir vos véritables besoins et à retrouver votre souveraineté.

Exemple typique dans le domaine de la spiritualité, la récurrence des tirages de cartes généraux non couplés à une véritable guidance ou des horoscopes faits à la va-vite. Hebdomadaires voire quotidiens (!), ils sont bien souvent là pour faire grimper l’audience et vous gardez captifs du compte concerné, rien de plus. C’est le bonbon ou la boisson sucrée dont on ne peut plus se passer. Je prends là un exemple tiré de la sphère spirituelle, mais vous pouvez facilement trouver des exemples transposables à d’autres sphères.

Demandez-vous également s’il est possible que quelqu’un vous envoie des bonnes ondes et des énergies positives x ou y chaque jour en toute sincérité et intégrité. Personnellement, ça m’est impossible, ce serait vous mentir. Comme vous, je suis régulièrement fatiguée, malade, de mauvaise humeur, triste etc. Ces jours-là, je ne communique jamais avec vous, je ne fais même pas de guidance si vous voulez tout savoir. Et si je devais communiquer avec vous, ce serait en toute honnêteté, pour faire passer un message par exemple, mais je ne vais certainement pas vous envoyer des vibrations d’amour si je suis furax ou dans d’autres basses énergies.

Ce ne sont là que deux exemples, à vous d’aiguiser vos ressentis et votre intuition pour en trouver d’autres.

Privilégier le copinage plutôt que la qualité

Aaaah les “réseaux de personnes”… comme cette expression sonne positivement… Fut une époque où on appelait cela du “piston” et ce mot possède une toute autre connotation non? La novlangue possède ce pouvoir de jeter un voile sur ces mots qui en disaient trop. Sont-ce de vraies relations d’amitiés ou des relations basées sur la fameux “un donné pour un rendu”? Tu me likes, je te like. Tu me repostes, je te reposte. Tu es populaire, je profite de ta lumière médiatique. Tu m’offres de cadeaux par intérêt, je t’offre des cadeaux par intérêt et/ou je parle de toi par intérêt.

Image par Stefan Keller de Pixabay

La qualité? Oui peut-être, mais si t’es pas ma copine/mon copain et que je trouve ton contenu hyper qualitatif, pas dit que je parle de toi pourtant je sais à quel point la visibilité est importante pour espérer être vu sur les réseaux. Tes valeurs vont à l’encontre de mes techniques marketing? Désolé, mais tu pourras pas être ma copine/mon copain.

Là aussi soyez vigilants et tentez de déterminer si les personnes que vous suivez vous recommandent réellement du contenu qualitatif et si des retours semblent se faire systématiquement entre celui/celle qui recommande et celui/celle qui est recommandé (on ne parle pas ici du simple merci évidemment).

Te faire croire que tu es un(e) (meilleur) ami(e)

Corde ultra sensible sur laquelle l’ (apprenti(e)) influenceur/ceuse peu importe sa notoriété va en général allègrement appuyer. Vous allez vous sentir valorisé, important, avoir l’impression qu’un lien privilégié se crée entre vous…. Cela peut arriver, de vraies amitiés peuvent naître sur les réseaux sociaux, mais ce n’est pas toujours le cas. Bien souvent la réalité c’est juste un abonné qui devient fan et vit de ses fantasmes. Il est très facile de faire en sorte que les abonnés se sentent autorisés à faire partie de l’intimité de l’influenceur/ceuse grâce au story telling (raconter/montrer sa vie d’une certaine manière), aux confidences de toute sortes (positives ou négatives), aux conseils que seul(e) votre grand(e) frère/soeur ou meilleur(e) ami(e) vous donnerait IRL (“In Real Life” = dans la vrai vie).

Te prendre pour un panneau publicitaire/une manne à fric sous prétexte qu’il faut combattre/contenter/nourrir l’algorithme

Like. Commente. Partage. Like. Commente. Partage. Like. Commente. Partage. Évidemment que tout le monde aime et espère être liké, commenté et partagé. Quand on est un professionnel sur les réseaux, c’est nécessaire. Ce qui me dérange c’est la litanie, la pression exercée sur les abonnés. Et le message implicite qui fait croire que c’est vite fait: “ce n’est rien pour vous mais beaucoup pour moi…” Et pour peu que, dans vos valeurs, le soutien aux indépendants, artisans, etc. soit une valeur importante, vous voilà à liker, commenter, partager… en boucle, des dizaines de fois par jour. Je l’ai fait dans une autre sphère, je sais de quoi je parle. C’est épuisant, ça prend du temps et, clairement, vous n’en faites jamais assez. Cela vous donne aussi l’impression d’être acteur de quelque chose, mais vous n’êtes qu’un figurant. Et au final, on fait passer pour du “bouche à oreille” ce qui n’en est pas. Dans le “bouche à oreille”, là vous êtes acteur de quelque chose.

Image par Photo Mix de Pixabay

Peut venir ensuite l’appel à l’aide de type “ma situation financière est problématique, je vais mettre la clé sous le paillasson si (au choix) vous ne me faites pas de don ou si vous ne m’achetez pas un service/objet”. Quelle horreur, vous devez agir absolument….. sauf qu’ils sont quinze à vous dire la même chose et que vous aussi votre situation financière est problématique… comme celle de tant de gens aujourd’hui (cfr crise économique, crise coronabrol, crise, crise, crise). Je ne dis pas que ces appels cachent forcément un mensonge, pour le coup, je pense qu’ils sont souvent vrais mais ne visent pas forcément les bonnes personnes et ne posent pas les bonnes questions. Ainsi, aucun des rouages de notre système n’est remis en cause et aucune véritable solidarité circulaire n’est mise sur pied. Aide-moi et le ciel t’aidera…. moui…. mais non. Des milliers de personnes vivent chaque jour dans l’angoisse de la précarité voire vivent dans la précarité et ne reçoivent aucune aide car ils ne sont pas visibles. Qui voit le serpent qui se mord la queue? Qui fait tomber le voile? Les salaires qui ne suivent pas et ne permettent pas de dépenser plus massivement chez les indépendants/artisans qui eux-mêmes… Ces derniers ne pouvant en plus pas rivaliser avec la production de masse fabriquée à grande échelle et à moindre coût…

Conclusion

Ces comportements ne font que renforcer la division et la dualité donc l’Ombre et ce que certains nomment “la fausse lumière” (là aussi, je vous renvoie vers Nathalie Ebner).

Alors pourquoi tu restes sur les réseaux sociaux me demanderez-vous peut-être? Parce que j’aimerais agrandir mon audience et que je ne me leurre pas non plus. Pour se faire voir aujourd’hui, il faut se montrer, au moins un peu, sur les réseaux sociaux et/ou sur You Tube. Et parce que je suis têtue, que j’aimerais que les choses changent, que les comportements changent, qu’une place plus grande soit faite à des mécanismes plus sains. Oui même sur les réseaux sociaux où le terreau n’est déjà pas sain à la base… Et parce que je sais qu’il se passe aussi de belles choses sur les réseaux. Plutôt que de m’en détourner, j’aimerais participer à y faire éclore plus d’authenticité et moins de techniques “toutes faites” répliquées en chaîne. Je suis persuadée qu’il est possible de vendre ses produits et services autrement, à condition que le plus grand nombre s’y mette et que les consommateurs ne se montrent plus dupes.

Vous l’aurez compris, il est important pour moi de ne pas rentrer dans ces “jeux” malsains qui vont à l’encontre de mes valeurs, de ma vision du monde et qui ne me semblent pas DU TOUT être compatibles avec un véritable éveil spirituel. Je ne veux pas nourrir ces égrégores.

C’est pour cela que quand je reposte quelque chose à votre intention, il ne s’agit jamais de copinage, mais d’un partage sincère qui vient du coeur parce que le contenu me touche.

C’est pour cela que je ne vais pas vous demander sans cesse de liker, commenter, partager même si bien sûr c’est important pour moi aussi*. Je garde espoir que le bouche à oreille fera son oeuvre.

C’est pour cela que je ne vais pas vous faire croire que vous êtes mon ami(e) alors que vous êtes un (potentiel) client (qui a parlé de déontologie?). Et enfin, c’est aussi pour ça que je ne publie pas régulièrement, mais uniquement quand j’ai quelque chose à dire ET que mes vibrations personnelles sont élevées.

Image par athree23 de Pixabay

J’espère que cet article vous aura parlé, voire vous aura peut-être ouvert les yeux. N’hésitez pas à me partager vos ressentis en commentaires!

*Notez que comme je ne nourris pas spontanément algorithme des réseaux sociaux, vous ne verrez pas forcément mes publications sur votre feed, pensez à faire un tour de temps en temps directement sur mon compte 😉 Merci!!

On se retrouve bientôt pour un autre article. Hautes et belles énergies à vous!

De nos Flammes Jumelles,

Voir mes accompagnements par ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chemins de Vie & Flammes Jumelles, Copyright 2020 © Vie privée et cookies